Souvenirs d'Egypte

 

                                                                                     Retour Accueil  

                                                                                           

    Bien agréable de pouvoir partir directement de Toulouse sans passer forcément par la Capitale, en revanche il faudra quand même faire une escale à Marseille. Voyage superbe, comme d'habitude  l'Aérospatiale et l'équipe de l'Amicale se sont surpassés.

    Pas très loin de chez nous, à Figeac, est né en 1790 celui qui allait grâce à sa perspicacité,  donner la clé       des  hiéroglyphes et nous faire découvrir la fabuleuse histoire de l'Égypte et de ses Pharaons. La défaite d'Aboukir en 1801 allait obliger les Français à des vacances forcées dans le pays. C'est à Rachid (plus connu sous le nom de Rosette) qu'un jeune officier, Pierre-François Bouchard, découvre la pierre dite de Rosette lors du réaménagement du fort de Julien. Malheureusement Aboukir était une défaite pour nous mais une victoire pour les Anglais. La perfide Albion allait s'accaparer de la pierre....mais c'est tout!   

                   La clé, c'est nous qui l'avions, elle s'appelait Jean-François CHAMPOLLION

 

   Cette première pyramide à degrés de Saqqarah est due à l'architecte Imhotep qui fut Premier Ministre du Pharaon  Djoser (2630-2611). Elle inaugure le passage de la brique à la pierre. Imhotep devint un dieu guérisseur identifié à Asclépios.

   Cette barque solaire découverte au pied de la pyramide de Chéops a droit à un Musée à part entière

    5000 ans  46m de long  6m de large. C'est peut-être cette barque qui accompagna le corps du

 Pharaon de Gizeh

     Le premier Musée originel d'Egypte est visible aujourd'hui ...à Vienne! C'est en 1855 que l'archiduc         Maximilien d'Autriche demanda au pacha Abbas de lui donner qq antiquités. Ce dernier lui accorda tout ce qui venait d'être rassemblé dans une pièce. L'actuel Musée du Caire  est à mettre au crédit des Français Champollion, Auguste Mariette et le consul français de l'époque. Il fut inauguré le 18 Octobre 1863.

 

     Le 26 Novembre 1922 Carter forçait l'entrée de la tombe de Toutankhamon. Émotion intense s'il en fut ; la tombe avait déjà était visitée, au vu de la pagaille qui y régnait, mais pas complètement pillée,;il restait suffisamment d'objets pour remplir plusieurs salles d'un Musée.

    Le trésor de Touthankamon : entre autres, le fauteuil en bois revêtu d'or avec des pierres dures et des pâtes de verre enchâssées; 

  Détail du fauteuil : Ankhesenamon huile le corps de son époux

 

   Le masque funéraire de Toutankhamon, en or et pierres précieuses reproduisant presque fidèlement les traits du souverain. Le lourd némès est d'une grande élégance : raies bleues et or avec les symboles de la royauté sur le front en lapis-lazuli, turquoise et cornaline....

 

...Plus de 10 kg d'or pur, 54 cm de haut. Sur le lourd némès se dressait le vautour Nekhbet, et le cobra Ouadjyt, et au menton du Pharaon était attachée une barbe postiche elle aussi en or incrusté. Les yeux , d'un grand réalisme, étaient en quartz  et obsidienne et soulignés de lapis-lazuli imitant le khôl. Les épaules étaient couvertes d'un large collier à fermoirs en forme de têtes de faucon, incrusté de feldspath vert, de quartz et de lapis-lazuli.

 

Sarcophage intermédiaire en bois recouvert d'or.

La déesse Isis protégeant les vases canopes à l'intérieur du Naos

Intérieur d'un tombeau.

Dubitative la visiteuse se demande si c'est réellement fait par des gens de l'époque ou si ce sont des décalcomanies........vieilles de 5000 ans !!

                          La momie de Toutankhamon

Tête de la momie de Séti 1er  père de Ramsès II ( 1306-1290) 19ème  dynastie.

Le temple d'Amon-Ré à Karnak :

La salle hypostyle, est considérée comme l'un des plus beaux exemples d'architecture égyptienne. 

    134 colonnes  -   23 m. de haut  -  des chapiteaux papyriformes  de 15 m de circonférence...            

...même les blocs constituant le plafond étaient décorés.

Début de la construction, commencement de la 18 ème  dynastie et pendant 2000 ans chaque pharaon a apporté son empreinte à cet ensemble grandiose. Quant aux murs extérieurs ils représentent des campagnes militaires notamment celle de Qadesh.

Avenue de Sphinx à tête de bélier reliant Karnak au temple de Mout

Un, parmi les plus beaux des temples : Abydos

Ville Sainte des anciens égyptiens dédiée au culte du dieu Osiris où tout Égyptien, comme aujourd'hui les Musulmans à La Mecque, devait effectuer un pèlerinage une fois dans sa vie.

Dans ce temple d'Abydos une de ces scènes merveilleusement conservées

Détail du plafond de la salle hypostyle du temple d'Hator à Dendérah. La déesse Hator, déesse de la fête, de la musique et de l'amour fut assimilée à Aphrodite par les Grecs.

Elle est raide et bien tendue et la marque laissée atteste le désir de bien des envieux ... ou envieuses

Le temple d'Hatchepsout est une œuvre de grande importance, dans l'histoire des réalisations humaines, créée par l'architecte Senenmout, digne héritier d'Imhotep, venu 1200 ans auparavant. Le temple était consacré au Ka de Touthmosis 1er   (1530-1520) père de la reine Hatchepsout (1505-1484) et au Ka de cette dernière, ce qui affirmait son droit à la royauté bien qu'elle fût une femme.

Copie de la barque solaire de la déesse Hator dont l'original se trouve en Espagne;

Salle hypostyle du temple d'Edfou

Le temple de Philae a été qualifié de "Perle d'Egypte" par Pierre Loti. Ce domaine de la déesse Isis qui était à l'origine sur l'île de Pilak (d'où son nom) a été, entre les années 1972 et 1980, démonté et reconstruit sur l'îlot d'Agilkia

Promenade en felouque sur le Nil

Abou Simbel:

A 300 km d'Assouan se dresse l'édifice le plus noble, le plus grandiose du plus grand Pharaon d'Egypte: Ramsès II. C'est aussi le symbole de l'œuvre gigantesque de sauvetage des 14 temples nubiens menacés par le lac Nasser. Découvert en 1813 par le Suisse JL. Burckhardt et désensablé en partie en 1817 par Battista Belzoni, sa menace de disparition eut un retentissement mondial...

 

...Épouse la plus aimée de Ramsès II, Néfertari eut droit à un temple à côté de celui de son époux ce qui est très rare....Un peu d'histoire :

Séti 1er    (1312-1298) repousse le roi des Hittites,Mutawalu.. Il reprend la Phénicie et occupe Qadesh. Ramsès II, son fils, (1298-1235) transfère la résidence royale à Avaris et fortifie Tanis. Il repousse de nouveau  l'armée hittite lors d'une première campagne mais s'arrête prudemment à Qadesh.

 

...En face de la dangereuse menace croissante de Salmanassar, roi des Assyriens, Hittites et Egyptiens, grands ennemis depuis plus de 100 ans, signent le premier traité international historique : en sont garants le dieu de Thèbes pour les Egyptiens et le dieu Teshub de Hattusa pour lesHittites.

Dans la Vallée des Rois, une des nombreuses tombes : celle de Merenptah
Détails de cette tombe

Dans la Vallée des Nobles se trouve entre autres la tombe de Ra Mosé, très intéressante d'une part pour ses couleurs, d'autre part parce qu'on y trouve des dessins inachevés qui permettent de comprendre la technique des sculpteurs.
Dans la Vallée des Reines, la tombe de Nefertari, épouse préférée de Ramsès II puisqu'il lui dédia un temple à Abou Simbel et où sa statue est aussi haute que celle de son époux, a été entièrement rénovée par une équipe italienne. 

 Tout ce qui reste du temple mortuaire d'Aménophis III :    (Les colosses de Memnon)

Memnon a été le chef d'un contingent d'Éthiopiens à la guerre de Troie. Il combattit les Grecs et tua, en combat particulier Antiloque le fils de Nestor. Achille décida de venger ce compatriote et engagea contre Memnon un combat singulier. Zeus pesa le destin des deux héros, la balance pencha en faveur d'Achille mais le dieu accorda à Memnon l'immortalité. Son corps, dit-on, fut enterré à Thèbes en Egypte. Sa statue qui se dressait  derrière le temple rendait un son semblable à celui de la lyre quand elle était touchée par les rayons du soleil..

 

     Reproduction Interdite
   Les 7 réunis et prêts pour un nouveau voyage